Le secteur agricole

Vue aérienne champs

L’agriculture est une caractéristique indissociable de notre territoire Val d’Essonnien. Elle fait partie de son histoire et explique en grande partie sa configuration actuelle. Et même si l’agriculture a beaucoup évolué (moins de surface, moins d’exploitations et moins d’emplois) elle reste une activité à part entière qu’il serait important de développer. 

 Il a ainsi été souhaité de démarrer un travail de réflexion sur cette thématique pour mieux la comprendre, l’appréhender et la soutenir dans ses évolutions potentielles. Aujourd’hui, le territoire du Val d’Essonne n’est pas forcément dans la recherche de transformations, mais certains projets pourraient être le fer de lance d’évolutions à venir : le projet bio de l’ancienne Base Aérienne 217, des actions inscrites dans le Pacte Sud Essonne (lien vers la rubrique PACTE Sud Essonne), sur les nouvelles filières de l’économie verte, le devenir du terrain de la DGAC à Chevannes....

 Dans le cadre du Contrat de Redynamisation des Sites de la Défense (CRSD) de la base aérienne 217 de Brétigny-sur-Orge, une des actions des axes de développement est le soutien à l’agriculture biologique et à l’emploi agricole.

En effet, l’Etat, les collectivités locales (quatre communes, deux intercommunalités, le Syndicat mixte du secteur de Brétigny, Plessis-Pathé, Leudeville et Vert-le-Grand et le CG91), l’Agence pour l’Economie en Essonne ainsi que la Chambre de Commerce et d’Industrie de l’Essonne ont signé un Contrat de redynamisation de site de défense (CRSD), d’une durée de 3 ans, le 15 mars 2012. La Chambre interdépartementale d’agriculture devrait être également co-signataire de ce Contrat.

L’Etat doit participer à hauteur de 4, 175 M€ répartis à parts variables sur différents projets.

Le lotissement agricole biologique en est un des axes majeurs. Il consiste en la création d’un lotissement agricole biologique sur environ 75 ha de Surface agricole utile (SAU)  dont une 10 ha sur la commune de Leudeville.

Les terrains seront mis à disposition par la Communauté d’Agglomération du Val d’Orge et la Communauté de Communes du Val d’Essonne aux agriculteurs sous une forme pérenne : baux ruraux à minima et la zone sera préservée durablement de l’urbanisation.

De ce fait, les collectivités locales  et les Organisations Professionnelles Agricoles souhaitent profiter de l’opportunité foncière de la BA 217 pour faciliter l’installation en maraîchage biologique.

Ce projet de création d’un lotissement agricole biologique propose aujourd’hui la création de 12 lots dont :

-      8 exploitations spécialisées en maraîchage ;

-      1 exploitation spécialisée en culture de plein champ ;

-      1 exploitation en petit élevage (volailles) ;

-      1 couveuse d’activité agricole sur la commune de Brétigny-sur-Orge ;

-      1 ferme pédagogique ou diversifiée à l’entrée du site de production.

Informations supplémentaires